Bon nombre d’entre vous voyaient sûrement l’année 2015 comme « l’année du Project Ara ». Nous sommes le 23 Août 2015 et malheureusement la réalité semble être tout autre aujourd’hui. Mais avant de parler du futur, revoyons d’abord ce que nous avons appris sur Project Ara cette année.

Début 2015, plus précisément le 14 Janvier, se tenait la DevCon2 ; une conférence consacrée au Project Ara et dédiée principalement aux développeurs. Lors de celle-ci, nous avions pu faire le plein d’informations, les plus importantes ayant été retenues dans un précédent article. Parmi ces informations, la Team Ara nous avait fait part d’une Timeline montrant approximativement les dates des différentes versions de l’Ara tout au long de l’année, se terminant par un lancement présumé en 2015.

 

Timeline du Project Ara

                          Timeline du Project Ara (cliquez pour agrandir)

 

Depuis cette conférence bourrée d’informations et de promesses,  nous n’avons que très peu entendu parler du Project Ara, sa seule autre apparition ayant été lors du Google I/O de cette année, à la fin du mois de mai. Une apparition malheureusement très brève, puisqu’elle n’a duré que quelques minutes durant lesquelles le responsable technique, M. Camargo, nous a principalement montré la faculté que possède Ara d’interchanger les modules même lorsque le smartphone est en fonction.

 

 

Depuis ce passage en coup de vent lors du Google I/O, aucune information n’a été transmise. Cependant, cette semaine Google et la Team Ara sont sortis de leur silence ! C’est via Twitter que ceux-ci se sont amusés à communiquer.

 

Durant toute la semaine, nous avons ainsi eu plus d’informations sur la suite du projet, le tout avec une touche d’humour Googlesque.

Pour commencer, nous avons appris que la phase beta ne serait plus à Porto Rico comme annoncé mais aux Etats-Unis et non pas en 2015 mais en 2016. « Pourquoi ce retard ? Beaucoup de tests répétitifs… beaucoup plus que ce que nous imaginions ».

Un jour après cette annonce, la Team Ara poste un nouveau tweet expliquant l’abandon des aimants semi-permanents, non pas à cause d’un crash test raté comme ils ont tenté de nous le faire croire avec humour, mais pour remplacer ceux-ci par un système plus performant appelé « signature experience ».

 

Enfin, ceux-ci précisent qu’ils travaillent aussi sur l’amélioration de la durée de vie de la batterie ainsi que sur un meilleur appareil photo.

 

En résumé, par l’intermédiaire de ces quelques tweets, la Team Ara semble admettre ses premières faiblesses, principalement par rapport aux multiples promesses qu’ils n’ont malheureusement pas pu tenir. La route semble être encore longue pour Project Ara, puisque celui-ci est encore en plein développement et en pleine phase de résolution des problèmes techniques. Wait and see…