Quoi de mieux pour introduire le premier site web français dédié au Project Ara que de définir ce qu’est le Project Ara ?

20

Le Project Ara est un projet de Google visant à créer la première plate-forme libre de création de téléphones modulaires. Pour simplifier, ils veulent commercialiser des téléphones, ou plus précisément, des sortes de bases de téléphone, où n’importe quel utilisateur pourra y ajouter des modules qu’il aura créés ou achetés. Ainsi, l’utilisateur créera son smartphone, personnalisé à ses besoins, ses envies, et ses propres goûts esthétiques et fonctionnels. Par exemple, vous pourrez, au gré de vos envies, avoir un smartphone avec un grand écran, une mémoire énorme et un système audio excellent pour pouvoir regarder vos films préférés, branché au secteur, dans le train et, cinq minutes plus tard, avoir un téléphone connecté à internet et au réseau téléphonique, équipé d’un haut-parleur et d’une caméra frontale pour pouvoir faire une visioconférence avec votre ami(e) et lui confirmer votre arrivé. Par exemple.

18

Lors de la conférence développeur du 15 avril 2014, Google a présenté le Project Ara en commençant par poser cette question : Pouvons-nous faire un téléphone modulaire plus humain et plus unique comme nous ? Ils ont expliqué ensuite, que le Project Ara était conçu pour 6 milliards d’humains. Comment ? En se basant sur quatre piliers fondamentaux : l’art, la conception, la technologie et la personnalité. Ils ont expliqué qu’ils avaient repensé l’architecture physique du téléphone pour créer Project Ara. En fait, Project Ara, n’est pas un produit mais un système, et ce système est fait pour être intemporel grâce à la personnalisation. Personnalisation qui se veut très facile et accessible à tous : grâce à la simplicité d’utilisation, la modularité devient magique.

 

Une modularité, oui ! Mais pour quel prix ?

Google a aussi communiqué sur les prix : comptez uniquement 50$ pour la base du plus petit smartphone Ara.

 

Pour conclure, je vous invite à lire nos prochains articles pour davantage d’informations sur le Project Ara.