Si, tout comme nous, vous attendiez avec impatience des nouvelles de Project Ara, vous vous doutiez certainement qu’ATAP (Advanced Technology and Projects) profiterait de la conf√©rence Google I/O pour nous donner des nouvelles sur leur projet. Des nouvelles, on en a bel et bien eu, mais pas forc√©ment que des bonnes…

 

Car en effet, malgr√© les quelques tweets peu rassurants qui ont √©t√© publi√©s sur le Twitter de Project Ara en ao√Ľt dernier, nous n’avons eu que tr√®s peu d’informations concernant le prochain smartphone modulaire de Google. Ces tweets mentionnaient certaines¬†difficult√©s qu’ont eu la team Ara avec leur projet, comme par exemple avec le syst√®me d’√©lectro-aimants cens√© maintenir les modules en place, ou encore avec la localisation du lancement de la version beta de l’Ara, qui ne serait plus uniquement √† Puerto Rico comme annonc√©, mais aussi aux Etats-Unis.

 

Vient alors la petite conf√©rence d’ATAP lors de la Google I/O, le 20 mai 2016. Suppos√©e durer une¬†heure, les 35 premi√®res minutes portaient sur Project Jacquard (le tissu connect√© tactile) et Project Soli (contr√īles gestuels √† distance). Arrive ensuite sur sc√®ne le responsable technique de Project Ara, Monsieur Camargo. Ce dernier nous pr√©sente d√®s le d√©but l’√©dition d√©veloppeur de l’Ara. Il nous explique que les technologies principales du t√©l√©phones sont maintenant int√©gr√©es √† la base, afin de lib√©rer de l’espace pour permettre √† l’Ara de disposer de 6 slots modulaires. Nous reviendrons sur ce changement majeur en fin d’article.

 

youtu.be-8LO59eN9om4 (1)          youtu.be-8LO59eN9om4

 

M. Carmago nous fait ensuite la m√™me d√©mo que celle qu’il avait faite lors de la Google I/O 2015¬†afin de¬†montrer l’aspect plug’n’play des modules. On peut donc, comme avec l’ancienne version Spiral 2, ajouter et retirer le module de la cam√©ra par exemple, sans avoir √† red√©marrer l’appareil. Changement majeur cependant concernant le syst√®me de fixation des modules √† la base;¬†il s’agit maintenant d’un syst√®me de « clips ». Une fois ins√©r√©, il faudra passer soit par le logiciel, soit par une commande vocale pour √©jecter le module. Il n’a par contre¬†pas donn√©¬†de pr√©cision sur la possibilit√© d’enlever un module lorsque le smartphone est √©teint. M. Camargo explique qu’Ara est une plate-forme ouverte, et que l’√©quipe met tout en oeuvre pour¬†cr√©er un √©cosyst√®me mat√©riel qui soit √† l’√©chelle d’un √©cosyst√®me logiciel.

 

ok_google_ara

 

Arrive ensuite sur sc√®ne Monsieur Blaise Bertrand, qui nous explique qu’en parall√®le au smartphone Ara, l’√©quipe a aussi travaill√© sur le d√©veloppement de modules. Cam√©ras, haut-parleurs, stockage, appareil pour les personnes souffrant de diab√®te, √©crans secondaires, capteurs, etc. Ces modules seront bien entendu personnalisables; on nous montre des modules de diff√©rentes couleurs, certains en imitation bois ou b√©ton (oui, b√©ton). M. Bertrand nous pr√©sente les marques partenaires qui d√©velopperont des modules; on y retrouve des grandes marques telles que Samsung, Sony Pictures, Panasonic, Toshiba ou encore TDK.

 

youtu.be-8LO59eN9om4 (5)          youtu.be-8LO59eN9om4 (6)

 

La conf√©rence¬†se conclut avec une vid√©o de d√©monstration, dans laquelle on nous montre que la modularit√© permet d’adapter son t√©l√©phone en fonction de l’utilisation de chacun. La partie Project Ara de la conf√©rence n’aura donc finalement dur√© que 10 minutes, car suivie par la partie concernant Project Tango.

 

Qu’avons-nous retenu de cette conf√©rence ?

Le plus gros changement de la version d√©veloppeur d’Ara compar√© √† la version Spiral 2 est incontestablement le regroupement de l’√©cran, du processeur, de la batterie, des antennes et des capteurs dans une seule et m√™me base non-modulaire. Comme annonc√© dans un de leurs tweets datant d’ao√Ľt 2015, ce changement permettrait de lib√©rer de l’espace afin d’allouer √† l’Ara 6 slots pour les modules. Il s’agit donc d’un changement tr√®s d√©cevant, car il est en contradiction avec la volont√© de r√©duire les d√©chets √©lectroniques que souhaitait Dave Hakkens en partageant son id√©e du Phoneblocks. Vous serez donc oblig√©s de changer la totalit√© de la base du t√©l√©phone lorsque vous briserez votre √©cran ou lorsque votre batterie arrivera en fin de vie.

 

Concernant les dates de sortie, la version développeur sera disponible durant le quatrième trimestre 2016. Quant à la version tout public, elle est annoncée pour 2017.

 

 

youtu.be-8LO59eN9om4 (7)          youtu.be-8LO59eN9om4 (8)

 

Wait and see…